Mohammad, sceau des Prophètes

L’Islam est la religion de modération qui harmonise entre le temporel et le spirituel. Il incite les gens à la bienfaisance et à la vertu, base de la foi et de toute dévotion. L’Islam interpelle l’individu pour adorer Dieu Tout Puissant comme s’il Le voyait, car s’il ne Le voit pas, certes Dieu le voit. L’adoration de Dieu Tout Puissant par Ses serviteurs, représente l’adhésion privilégiée à la dévotion résultant d’une foi sincère, en les dimensions mystiques de l’Islam.
Le noble Coran conditionne l’amour d’Allah Tout Puissant par le degré d’obéissance du Musulman au Messager et Prophète Muhammad dans le verset qui suit : Dis : “Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux”, sourate 3, verset 31. L’accès au Paradis est donc tributaire de l’obéissance au Messager de Dieu Muhammad.
Muhammad est le dernier Prophète (et Messager) qui est venu afin d’enseigner l’Islam à toute l’humanité. Nous lui devons donc tous respect et obéissance. Il est l’ultime Prophète à enseigner la doctrine et les préceptes d’Allah Tout Puissant. Le Prophète Muhammad recommande tous les actes du bien qui satisfont Le Seigneur et interdit tout ce qui porte prédujice à l’islam.

     Le Coran, la dérive de l’Islam

Comme la foi en tous les Messagers est un précepte fondamental, alors on doit croire absolument que Muhammad est un homme envoyé par Dieu Tout Puissant en tant que Prophète. De plus, hormis tous les Messagers, le Prophète Muhammad (sceau des Prophètes) incarne la perfection de la personnalité humaine la plus digne de mérite parmi toute l’humanité future et antérieure. Comme le révèle le saint Coran (Livre sacré de l’Islam et des musulmans), il est le dernier des Prophètes. Il a conseillé la nation, a assumé l’entière responsabilité, a transmis tout le Messager, et a accompli le véritable combat puisqu’il a lutté au nom de Dieu Tout Puissant.
Muhammad est à la fois un Messager et un Prophète sur qui la lumière de la guidée vers le droit chemin de Dieu Tout Puissant a été révélée. C’est pourquoi le Musulman, notamment le fidèle, n’aura de préférence et d’issue que de suivre les disciples du Messager Muhammad. Il est donc du devoir du musulman d’avoir amplement confiance à Muhammad, de renoncer à tout ce qu’il a conseillé d’abandonner, d’obéir à tout ce qu’il a commandé de faire, d’accepter avec assurance tout ce qu’il a rapporté comme enseignements, et d’adorer Dieu Tout Puissant selon la tradition qui est la sunna (la loi immuable d’Allah ou règles d’Allah). Celle-ci comporte 3 volets indissociables et complémentaires représentés par l’aspect pratique, qui constitue l’ensemble des actes du Messager de Dieu Muhammad, l’aspect approbatif qui consiste à l’agrément et l’approbation tacite de Muhammad des pratiques et usages qu’il voyait, et l’aspect verbal qui englobe l’ensemble de ses paroles.

La prière du vendredi en Islam

La prière du vendredi (ou salat al jumu’a) est une prière collective à 2 cycles, précédée par un sermon (un discours ou une homélie généralement fait devant une assemblée de personnes pour l’édification, l’instruction, le bien des fidèles) de l’imam en 2 temps, à accomplir dans la mosquée et qui vient en remplacement de salat al dohr (ou la prière de midi). C’est une occasion incitant les croyants, notamment les fidèles, à remplir leur devoir de musulman convenablement et d’en assurer les responsabilités assignées à chacun. Il est important de rappeler que la prière du vendredi est une obligation canonique instituée par la Sounnah (englobant les lois et règles de Dieu Tout Puissant qui auraient été prescrites à tous les prophètes) et le saint Coran (Livre sacré de l’Islam et des musulmans).
Elle est prescriptible à tout musulman de sexe masculin, de bonne santé, pubère, libre et non esclave, et résident dans la région où l’on se trouve au moment de la salat.

       Quelle est l’importance de la prière du vendredi ?

Dans plusieurs pays du monde arabe (à savoir l’arabie saoudite, le Qatar, Abu Dhabi, etc.), le vendredi marque le début du week-end. Il est même considéré comme le jour le plus important de la semaine pour les musulmans, notamment les fidèles. La prière lui donne une dimension collective. Si toutes les prières de la semaine (Al subh, Al dohr, Al asr, Al maghrib et Al icha) sont obligatoires, elles restent peu visibles étant donné que nécessairement privées.
En respect de ce jour béni, le croyant est tenu de se conformer aux moindres règles de discernement pour manifester son attitude à invoquer Dieu Tout Puissant selon les enseignements du saint Coran et du Prophète Muhammad.
Il est notamment conseillé le vendredi de : invoquer, de bon cœur, Dieu Tout Puissant sans relâche avant et après la prière ; répéter à volonté la formule d’imploration de salut et de bénédiction au profit de Muhammad (le Messager de Dieu) ; il est recommandé de réciter beaucoup le saint coran et notamment la sourate ‘la Caverne’ ; se rendre à la mosquée le plutôt possible avant la prière ; prendre un bain rituel chez soi avant de regagner la mosquée…

Que dit la tradition coranique sur le voile ?

Dans le saint Coran (Livre sacré de l’Islam et des musulmans), les versets cités à l’appui du port du voile, également connu sous le nom de ‘hijab’, se trouvent dans 2 sourates (à savoir An-nour (la Lumière) et Al Ahzab (les Coalisés)), qui n’évoquent pas directement la chevelure.
Au sein de plusieurs autorités et institutions religieuses musulmanes, les interprétations des textes coraniques sur le voile couvrent un champ trop large. Pour certains, l’habit correct est celui qui “ne dessine ni affine”, seuls les mains et les yeux de la femme pouvant être montrés. Alors que pour d’autres, se couvrir les cheveux semble suffire. Différence fondamentale opposant à ce jour encore nombre de sociétés musulmanes aux sociétés traditionnellement chrétiennes. Il est important de souligner que la Bible a fait du voile l’attribut de la pudeur (la honte, embarras, gêne) qui était considérée, chez les femmes chrétiennes puis juives, comme une vertu (qualité, pureté, chasteté). La femme sans voile est donc impudique ; considérée comme étant une femme de peu de vertu, celle-ci est associée à la prostituée. A noter que les droits politiques des femmes sont parmi les plus avancés des sociétés musulmanes, mais leur statut les place toujours en situation de sujétion et d’infériorité vis-à-vis des hommes.

       Que dit vraiment le Coran ?

Dans le Coran, mais également dans les hadiths du Prophète Muhammad, la femme et l’homme assument les mêmes devoirs et jouissent de la même dignité humaine. En outre, l’égalité des 2 sexes y est mise sans cesse en évidence.
Les femmes ont été victimes d’une grande injustice à travers l’histoire. Ainsi, le texte coranique est venu corriger la déviation comportementale et intellectuelle ayant marqué la conception de la femme chez les religions et les civilisations anciennes. Le Coran a institué son égalité avec l’homme et a définitivement consacré son humanité.
D’après ce Livre sacré, la femme n’est pas un accessoire que l’homme utiliserait selon son bon vouloir. Par ailleurs, l’islam exige de réserver le même traitement à la femme et à l’homme sans aucune discrimination, parce que la continuité de la vie humaine serait impossible sans cette dernière. En plus, l’islam oblige la société et la famille à dispenser instruction et éducation à la femme comme à l’homme.
Il est important de noter que l’islam encourage la femme à apprendre (à étudier, à travailler, etc.) et ne lui interdit aucune transaction commerciale et sociale.

Prière du vendredi : les conditions à respecter

La prière du vendredi (ou salat al joumaa) est une prière de l’Islam réunissant les musulmans, notamment les fidèles, le vendredi, juste après 12 heures. Donc, celle-ci remplace la prière de midi (salat Al Dohr) des autres jours de la semaine. Elle rassemble ordinairement un très grand nombre de croyants dans les mosquées. Elle est d’une extrême importance dans la pratique de l’islam.
Le rassemblement des croyants pendant ce jour de fête hebdomadaire à un double objectif : la revue des conditions sociales des musulmans et la vénération du culte musulman.
Le vendredi (Al Joumaa) est un jour béni dont les vertus sont imposantes. La considération que revêt ce jour auprès de Dieu Tout Puissant, devrait inciter les musulmans, particulièrement les croyants, à l’apprécier à sa juste valeur pour au moins œuvrer davantage dans le sentier de Dieu, revitaliser sa foi et se comporter en véritable repentant.
Salat Al Joumaa est une prière collective à 2 cycles, précédée par un sermon du Khatib, qui est en général un imam, en 2 temps, et qui vient en remplacement de la salat al dohr (la prière de midi). Cette période du sermon fait partie intégrante de la prière pendant laquelle l’écoute et le silence des fidèles doivent être de rigueur. Les horaires de prière sont calculés au regard de votre localisation ainsi que d’un ensemble de méthodes et règles (dont une valeur angulaire conventionnelle)

       L’ampleur de la prière du vendredi

La prière du vendredi figure dans le Livre sacré de l’Islam : “Ô vous qui avez cru ! Lorsqu’on appelle à la Salat du jour du Vendredi, accourez à l’invocation de Dieu Tout Puissant et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez !”, (sourate 62 ; verset 9).
L’objectif de la célébration de la prière du vendredi est de réunir les musulmans une fois par semaine pour que lors du prêche (sermon), qui constitue le but fondamental, traiter de l’actualité des événements du lieu et préoccupations, concernant la vie éternelle et celle temporelle de la communauté musulmane. C’est également une occasion incitant les croyants à remplir convenablement leur devoir de musulman et donc, d’en assurer les responsabilités assignées à chacun. La prière du vendredi est une obligation canonique instituée par la Sunnah et le saint Coran.

La prière en Islam

La pratique de la prière (Al Salat) rejoint les besoins fondamentaux de l’homme, au même titre que le gouvernement de la communauté et la nourriture. La spiritualité musulmane trouve ses fondements dans le Saint Coran (Livre sacré de l’Islam). Celle-ci s’inspire en même temps des pratiques et de l’enseignement de Muhammad, le Messager de Dieu. Elle a connu un essor important au cours des siècles, grâce essentiellement au rayonnement des grands mystiques (qui concerne les croyances, les pratiques visant à une union entre la divinité et l’homme) fondateurs des écoles de spiritualité. Les schismes (une rupture dans la communion d’une religion, , une séparation volontaire sans renoncer aux dogmes) intervenus au fil de l’histoire de la communauté musulmane n’ont pour ainsi dire jamais affecté l’ordre de la salat islamique. Sunnites et Chiites observent les mêmes rites et prient ensemble.
L’exemple le plus parlant de cette communion spirituelle se vérifie au moment du pèlerinage à La Mecque.
Au travers du Livre saint et grâce aux témoignages des sahaba (à savoir Said ibn Zayd, Abu Ubayda ibn al-Jarrah, Sa`d ibn Abi Waqqas, Abd ar-Rahman ibn Awf, Zubayr ibn al-Awwam, Talhah ibn Ubaydullah, Abou Bakr As-Siddiq, etc.) du Messager de Dieu, Muhammad, et à ses propos (Hadith) qui furent rapportés, la salat telle qu’elle fût pratiquée dès le 1er temps de l’Islam est bien connue.
D’après la tradition musulmane, ce fut l’archange Djibril qui enseigna directement au Prophète comment la célébrer.
La détermination des horaires de prières est un sujet très important dans la religion. Elle permet aux actes d’adoration que sont le jeûne et la prière d’être valables.

 

    Les actes Sunnah de l’ablution mineure

L’ablution (Al Ghusl ou Al Woudhou) est une purification rituelle de certaines parties du corps. L’eau est un emblème de purification présent dans plusieurs grandes religions. Afin d’éviter le risque de ne pas pouvoir appliquer avec rigueur les obligations de l’ablution (Al Woudhou), citées dans le Saint Coran, la Sunnah ayant étalée et simplifiée les procédures pour que celle-ci se fasse dans la commodité et l’aisance. Il s’agit particulièrement des actes suivants :
– Dire ‘Bismillah’ (Au nom de Dieu Tout Puissant) ;
– Laver les 2 mains jusqu’aux poignets trois fois ;
– se rincer la bouche ;
– Démêler sa barbe avec de l’eau ;
– Passer les doigts mouillés sur les oreilles en les essuyant de l’intérieur et de l’extérieur ;
– Faire passer l’eau entre les orteils en lavant les pieds et entre les doigts en lavant les mains.

Islam : règles et principes

     Les Prophètes de Dieu

Les Prophètes (ou les Messagers d’Allah) sont les représentants de Dieu Tout Puissant sur la terre. Plusieurs personnes vivent aujourd’hui dans les ténèbres, ne sachant trop ce qu’est la volonté du Seigneur. Celles-ci croient que chacun doit faire face aux périls (aux dangers) de ce monde seul et que les cieux sont scellés.
Le concept islamique de la Prophétie est très différent de celui des autres religions (à savoir le christianisme, le judaïsme, la philosophie chinoise, le bouddhisme, et l’hindouisme).
80 % des religions pensent qu’Allah Lui-même s’incarne dans une forme humaine, et que Ses Messagers sont transcendants au monde au surhumains. Mais un Prophète (ou un Messager) dans le sens islamique n’est pas très différent d’un autre être humain. Tout simplement, son originalité réside dans le fait qu’il est le Prophète choisi par Allah Tout Puissant. Les Messagers d’Allah sont, tout comme les autres êtres humains, nés dans ce monde. Ces derniers ont mené leur vie comme d’autres l’ont fait, démontrant à leur peuple comment les serviteurs du Seigneur doivent se comporter sur la terre, et en leur montrant explicitement sur quels chemins ils doivent marcher pour se rendre dignes des bénédictions d’Allah Tout Puissant et éviter Son mécontentement.
L’Homme a été donc placé sur terre par Allah pour que l’obéissance à son Créateur puisse être mise à l’épreuve. Une totale liberté lui a été ainsi donnée pour marcher sur les chemins du mal et du bien. Donc, il a le choix. Mais l’Homme a besoin de principes directeurs pour suivre la trajectoire souhaitée par Allah Tout Puissant. D’après l’Islam, la véritable source d’orientation se trouve dans la prophétie.
Le Seigneur a donc choisi certaines personnes afin de communiquer Son message à l’humanité, de sorte que tous les êtres humains aient l’occasion de suivre le droit chemin. Ces individus choisis ont été appelés messagers ou prophètes.

   Le Coran, texte sacré de l’Islam

Le Coran est le texte sacré de l’Islam. Pour les musulmans, il reprend verbatim la parole d’Allah Tout Puissant. C’est un Livre de révélations d’Allah. Il existe aujourd’hui sous la forme d’un livre composé de 115 chapitres. Celles-ci ont été envoyées par l’Archange Djibril, aussi connu sous le nom de l’ange Gabriel, en fonction des circonstances. Ce texte coranique n’est pas écrit par un être humain.
Le Coran vise à apporter une révolution intellectuelle dans chaque être humain. Ainsi, tous ses enseignements sont de nature spirituelle. En effet, le livre sacré s’efforce de promouvoir une conduite pacifique et un comportement spirituel au niveau international aussi bien qu’au niveau national. Les principes fondamentaux du comportement pacifique, de la morale et de la spiritualité sont définis dans le saint Coran en termes très clairs.

Richard Orlinski : l’artiste contemporain français qui sublime la réalité

Richard Orlinski (actif depuis 2003) est l’un des artistes contemporains français les mieux vendus dans le monde. Il est célèbre depuis plus de quinze ans pour ses sculptures à l’allure iconique. Ses sculptures (Pac-Man, Superman, King Kong, Panthère, crocodile, cheval, etc.) reprennent un vocabulaire visuel issu de la pop-culture. Des sculptures se révélant sublimer la réalité, une réalité exprimée dans la vivacité. Représentant aussi bien les icônes de la culture populaire (Pac-Man, Superman, Mickey, etc.) que les animaux sauvages (Lion, panthère, crocodile, ours polaire, etc.), l’artiste contemporain français travaille dans une logique de séries. Les sculptures de Richard, se déclinant en matériaux divers, comme l’or, le marbre, le verre, le bronze doré, l’aluminium ou encore l’inox, sont produites par un atelier composé d’une cinquantaine d’artisans.

D’après Artprice (une société française de cotation du marché de l’art sur Internet, et de vente d’œuvres d’art en ligne), Richard Orlinski est l’un des artistes français les plus vendus dans le monde. La cote de ses sculptures n’a donc cessé d’augmenter depuis le début de sa carrière artistique. L’ascension fulgurante est particulièrement due à ses nombreux partenariats avec des marques prestigieuses, comme l’orfèvrerie Christofle, la cristallerie Daum ou encore Hublot, ainsi qu’à l’engouement d’un nombre grandissant d’amateurs, issus du milieu du show-business. “Je suis convaincu que l’art est universel. Celui-ci doit s’inscrire dans le quotidien de tout un chacun”, a ajouté le sculpteur.

Art contemporain : un business lucratif

L’art contemporain est en train de perdre, aujourd’hui, son âme et sa liberté, sous l’effet de son recyclage en vitrine de luxe. Le silence du milieu, entre omerta et embarras, exprimant l’impasse (situation sans issue) d’un univers prêt pour compenser le désengagement financier des établissements publics. De grands collectionneurs, administrations et mécènes sont complices pour fabriquer la cote des œuvres et tirer ainsi les prix vers d’hallucinants sommets.
Les sculptures de Richard Orlinski, l’artiste contemporain le mieux vendu dans le monde, présentent à ce jour des prix d’achat exceptionnels, tels qu’en témoignent les résultats récents en vente aux enchères. Les prix d’achat sont généralement liés aux matériaux utilisés (or, aluminium, bronze doré, inox, etc.) et au format de la sculpture. Il est important de souligner que les sculptures ‘tigres’ d’Orlinski sont rares et très prisées sur le marché. Celles-ci sont conçues en 2 formats, l’un de 520, l’autre de 210. Pour le premier, comptez sur un prix d’achat et une estimation autour de 780 000 euros. Le second, sa valeur peut s’envoler si la sculpture est composée de matériaux très luxueux.

Plusieurs œuvres au profit des ONG

Plusieurs initiatives ont été mises en place afin d’apporter du soutien au peuple libanais, ainsi qu’à leur capitale suite aux explosions qui ont eu lieu durant le mois d’août dernier effectuant plus de 190 morts et plus de 6 500 blessés. Parmi ces initiatives, on peut citer la vente aux enchères de plusieurs chef-d’œuvres en ligne, « Art Auction For Lebanon ». Cette vente, qui a débuté le 23 septembre dernier, prendra fin le 28 septembre prochain à 10 GMT. Selon Richard Orlinski, le célèbre artiste français qui a tenu à participer à la vente en mettant aux enchères ces magnifiques sculptures apportant ainsi son soutien à Beyrouth, les fonds qui seront collectés de cette vente seront au profit de 4 ONG les plus actives sur le terrain.

Art Action For Lebanon

Il est essentiel de rappeler la forme la plus noble qu’offre l’art surtout durant ces conditions. Pour cette raison que sept libanaises expatriées dans les Émirats arabes unies ont décidé de se regrouper afin d’apporter leur soutien à leur pays d’origine par l’intermédiaire de la mise en place de cette vente en enchères. Elles visent à apporter de l’aide afin de reconstruire le pays du Cèdre de la double explosion qui ont eu lieu au niveau du port de la capitale semant de la peu, de la douleur et de la dévastation.

Les sept libanaises ont alors organisé en collaboration avec la consultante en art, Christiane Ashkar la vente aux enchères en ligne dont les profits iront à 4 organisations non gouvernementales les plus actives sur le terrain qui sont : CCCL, Assameh, Bebwshebbek et Rebuild Beirut.
Elles n’ont pas hésité de faire appel à la solidarité et la générosité d’une trentaine d’artistes essentiellement libanais confirmés ou émergents. Ces derniers permettront d’offrir aux ONG 70 % des prix récoltés lors des ventes de leurs œuvres.

Les artistes apportent leur soutien

En plus, des artistes libanais, plusieurs artistes et sculpteurs confirmés français, syriens, irakiens, mais aussi britanniques ont assuré qu’ils veulent participer à cette vente comme David Harber, Stéphane Cipré et Richard Orlinski.
Il est important de rappeler que le catalogue des œuvres mises en vente en ligne est disponible sur le web du 23 au 28 septembre. Le catalogue est constitué de prés de 80 peintures, gravures, sculpteurs et dessins sur papier. Les prix varient de 8000 à 100 dollars.

L’artiste Richard Orlinski crée une montre avec Hublot

L’axe de communication de l’entreprise suisse ‘Hublot’ est nettement axé sur les personnalités. Mais la Maison ne se contente pas d’images esthétiques d’un top model ou d’une star de cinéma. Celle-ci privilégie les personnages et les collaborations hauts en couleur. Afin de devenir un ambassadeur de la marque horlogère suisse de luxe, il ne suffit pas d’avoir une bonne gueule. La manufacture a besoin de vraies personnalités, des hommes affichant une réelle créativité, repoussant leur limite, et qui ont du caractère.
3 qualités que l’on retrouvent chez Usain Bolt, Richard Orlinski, Maxime Büchi, Lapo Elkann, Dustin Johnson. 5 artistes offrant une idée de la dream team (équipe de rêve) de la manufacture qui n’hésitent pas à s’impliquer dans la création des gardes-temps qu’ils doivent incarner. Parce que c’est une condition incontournable afin de faire partie de la famille.

Orlinski et Hublot, rouge total

C’est en juillet 2013 que la collaboration entre Richard Orlinski, l’artiste français le plus vendu dans le monde, et Hublot, la marque horlogère suisse de luxe, a été annoncée.
Le résultat est réussi, une œuvre d’art donnant l’heure qui respecte à la fois le style Orlinski et l’ADN des montres Hublot.
Éclat, transparence et robustesse en teintes inédites. Le design du Classic Fusion Aerofusion Chronograph Orlinski est entièrement novateur avec des poussoirs, une lunette et un boîtier qui reflètent les arrêtes, les facettes et les pliages chers au sculpteur. Il est un véritable compagnon de route de la start-up horlogère du groupe Hennessy Louis Vuitton (LVMH leader mondial des produits de haute qualité).

Cet automne, la céramique rouge brevetée de la manufacture Hublot (fondée en 1980 par Crocco Carmp) rencontre l’artiste contemporain français aux célèbres animaux colorés et facettés. C’est une Classic Fusion Aerofusion Chronograph Orlinski dont il n’y aura que 150 exemplaires. Cette dernière se pare ainsi de rouge, un rouge sanguin, vif, souligné par son diamètre de 52 mm.

C’est en 2001 que l’artiste contemporain français a créé tout un univers coloré inspiré d’objets iconiques ayant marqué leur génération et des animaux les plus sauvages (ours polaire, King kong, Lion, crocodile, etc.). “Je suis convaincu que l’art est universel. Celui-ci doit s’inscrire dans le quotidien de tout un chacun”, a ajouté l’artiste contemporain français.
Pour la manufacture Hublot, les matériaux font partie intégrante du design des montres. Ces derniers doivent allier à leur design, tout en résistant aux épreuves du temps et en protégeant leur mécanisme.

Hublot s’associe à Richard Orlinski

De la première utilisation du caoutchouc en horlogerie à la production de composites révolutionnaire comme le saphir et la céramique aux couleurs inédites, les matériaux sont au cœur de l’univers Hublot. Afin de pratiquer son “art de la Fusion”, l’entreprise suisse possède sa propre fonderie ainsi que son propre labo Matériaux & Métallurgie, opérant en lien étroit avec le département Développement & Recherche. Très innovants, ces matériaux sont fabriqués et mis au point grâce aux technologies de pointe, développées par la Maison.
Hublot incarne depuis ses débuts une innovation et un design en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Biver Jean-Claude et dès 2008, ces valeurs sont érigées (édifiées) en un nouveau code conduisant la marque à développer des montres particulièrement ancrées et audacieuses pour la majorité dans une sportivité extrême.
Pour l’entreprise suisse, les matériaux font partie intégrante du design des montres. Ceux-ci doivent associer à leur design, tout en résistant aux épreuves du temps et en protégeant leur dispositif. Hublot a donc choisi d’utiliser de la céramique high-tech pour certains lunettes et boîtiers.

Richard Orlinski, artiste contemporain français de renommée mondiale, et Hublot, marque horlogère suisse de luxe, ont fusionné leurs savoir-faire afin de créer ‘la Classic Fusion Aerofusion Chronograph Orlinski’, empreinte du monde graphique du sculpteur.
Cette pièce dévoile un design complètement novateur où facettes, arrêtes et pliages se reflètent du boîtier jusqu’aux aiguilles. Afin de célébrer leur union, Hublot et Richard Orlinski ont choisi Miami et 2 lieux qui leur sont chers au cœur du design District : Markowicz Fine Art où sont exposées les œuvres du sculpteur et la boutique de la marque suisse.

Le matériau emblématique de Hublot au cœur de l’Art de la Fusion

L’or inrayable n’existait pas, la Maison Hublot l’a inventé. Le Magic Gold, breveté et développé par Hublot, est le seul et premier alliage d’or 18 carats au monde qui résiste, même dans un monde de vie trop actif, aux rayures. Ainsi, il conserve son aspect poli, son éclat et sa beauté à travers le temps.
Hublot a révolutionné en 1995 l’horlogerie en fusionnant pour la première fois un bracelet en caoutchouc à un boîtier en or 18 carats, créant ainsi un nouveau type de montres. Ce mariage audacieux a alors constitué la première expression de l’art de la fusion, devenu aujourd’hui signe de reconnaissance de la manufacture. Le caoutchouc s’est donc imposé comme l’un des matériaux phares de l’entreprise suisse.