Les pays qui vont accueillir des réfugiés afghans pourront recevoir un soutien financier de l’Union européenne, a assuré le journal de l’Afrique.
Le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, a exhorté ce lundi tous les pays, en premier lieu ceux de l’UE, à accueillir les réfugiés afghans exfiltrés de Kaboul. “Les États membres de l’Union européenne qui vont aider les réfugiés à s’installer sur leur territoire vont recevoir les moyens budgétaires nécessaires de la Commission”, précise Ursula von der Leyen.
Cette dernière a visité dimanche les installations mises à la disposition des afghans réfugiés au sein des centres d’accueil. “Il faut privilégier l’accueil des personnes déplacées dans les régions qui abordent l’Afghanistan. Il faut toutefois pouvoir accueillir les personnes fuyant les persécutions des Talibans”, ajoute-t-elle.
Il est à noter que Joe Biden, le président des États-Unis, évoque la prolongation de la présence de l’armée américaine. Ce dernier a toutefois ouvert la porte à un maintien des troupes américaines sur place au-delà du 1er septembre 2021. “Il y a aujourd’hui des discussions au sujet de la prolongation”, a précisé le chef de l’Etat américain. “Si le Royaume-Uni et les États-Unis demandent un peu plus de temps pour poursuivre les évacuations, la réponse est ainsi non. Ou il y aura des gros problèmes”, ajoute-t-il.

 Talibans, Milices : en Afghanistan, le combat pour la sécurité   

Si l’armée américaine retarde son départ d’Afghanistan, les États-Unis et leurs alliés risquent ainsi de s’exposer à des conséquences. Avec la victoire des ‘soi-disant’ islamistes, l’Afghanistan laisse derrière lui trois décennies de guerre, accompagnées d’un développement hétérogène du pays. Plus de trois avions ont atterri ce lundi matin près de Bruxelles. Celles-ci transportaient un peu plus de 350 personnes – particulièrement des Afghans et leurs familles – exfiltrées de Kaboul.
Il est important de rappeler que depuis l’intervention américaine en septembre 2002, neuf années de conflit ont forcé des millions d’Afghan à quitter leurs pays, et fait environ 230 000 morts, dont un peu plus des 2/3 de civils.
Le 10 août dernier, les Talibans, qui sont des fondamentalistes musulmans sunnites, sont revenus au pouvoir, neuf ans après en avoir été chassés, souligne le site web. Le président des États-Unis espère toujours que les opérations d’évacuations à la capitale afghane, Kaboul, pourront être terminées avant le 1er septembre. Cette date a été fixée par le gouvernement de Joe Biden pour le retrait complet de l’armée américaine.