Il n’y aura ni report, ni annulation. Le Comité Exécutif de la Confédération africaine de football a ainsi refusé de se plier au diktat de la FIFA (Fédération Internationale de foot association) et des clubs européens. Les membres de la CAF ont cependant pris le temps d’analyser tous les intérêts en jeu. Et en homme d’affaires aguerri, le président de la CAF, Patrice Motsepe, a bien compris que son ami, le directeur général de la FIFA, était un vrai artiste dans le jeu d’échecs. Donc, malgré les pressions, la CAF a tenu bon.
Lundi 20 décembre, le président de la confédération a mis fin à plusieurs jours de polémique et de suspense : l’édition 2021 de la Coupe d’Afrique des nations aura lieu comme prévu. “Il n’y a aucune raison valable pour que la compétition ne se tienne pas”.
Ainsi, les sélections africaines ont rendez-vous au Cameroun, du dimanche 9 janvier au dimanche 6 février 2022. Le calendrier match Can 2021 est disponible sur la page officielle de la FIFA et de la CAF.

     Le président de la CAF en visite au Cameroun

Comme l’a déjà indiqué la CAF sur sa page officielle, Motsepe Patrice est actuellement au Cameroun, pays hôte de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations, pour deux principales raisons : la première, visiter le stade d’Olembé, dans la banlieue de Yaoundé ; la seconde, rencontrer le chef de l’Etat, Paul Biya. Le directeur général de confédération s’est rendu ce mercredi matin dans l’enceinte où sera donné le coup d’envoi de la compétition phare du continent africain. Par ailleurs, il a affirmé, devant un parterre de journalistes, qu’il sera au Cameroun dès le 6 juin prochain, soit trois jours avant le début de la Coupe d’Afrique. “Le dimanche 9 janvier, je viendrai voir le match d’ouverture – entre le Burkina Faso et le Cameroun”, a-t-il déclaré.
“Le nouveau variant du SARS-CoV-2, baptisé ‘Omicron’, est un véritable challenge”, a cependant souligné le président de la CAF, qui a d’ailleurs affirmé que personne ne serait admis dans les enceintes sans un test antigénique ou PCR négatif, tandis que les organisateurs avaient annoncé, depuis quelques jours, l’obligation de test et de vaccin (deux doses) pour regarder les matches.
Sommé par la Fédération Internationale de football association d’annuler ou de reporter la CAN 2021, son directeur général s’était déjà voulu rassurant, mardi, lors de son premier jour de sa visite au Cameroun. “On sera tous présents au Cameroun dans deux semaines. En effet, je suis très fier du travail effectué”, a-t-il déclaré.