La nouvelle machine gouvernementale est en marche au Congo Brazzaville, trois jours après la nomination d’Anatole Collinet Makosso, le nouveau Premier ministre.
Le président de la République du Congo a nommé, samedi 22 mai, un nouveau gouvernement dans lequel Denis Christel, son petit-fils, fait son entrée et qui, par ailleurs, comptera un membre de la principale formation d’opposition. Le fils du chef de l’Etat prend ainsi le portefeuille créé de la Promotion du partenariat privé-public et de la Coopération internationale. L’entrée de ce dernier est un marqueur dont l’évolution sera suivie par les deux Congo.

Le nouveau gouvernement enfin dévoilé !

Il est à noter que la nouvelle équipe compte environ 40 membres, dont sept ministres d’Etat et dix femmes. Honoré Sayi, député de l’arrondissement 1 de Dolisie, devient quant à lui ministre de l’hydraulique et de l’énergie. “Je vais me consacrer au service de la République et je prends ainsi congé de mon parti UPADS (Union panafricaine pour la démocratie sociale)”, déclare-t-il.
Au ministère du budget et des Finances, Nganongo Calixte, dont la santé était un peu fragile depuis un accident vasculaire cérébral (AVC), cède cependant la place à Andely Roger, un cadre de banque, et qui avait déjà occupé ce poste en juin 2006.
Dix personnalités ont été néanmoins remerciées, au nombre desquelles Mougani Yvonne, ministre depuis mars 2005, Ondongo Gilbert, membre du gouvernement depuis plus de quinze ans, et Djombo Henri, ministre sans discontinuer depuis 2020.
Certains, comme Mikomo Lydia ou encore Mboulou Raymond, voient leur portefeuille baisser en importance. D’autres voient leur rang monter de quelques crans et leurs attributions confrontées, à l’image de Ngouélondélé Hugues, le gendre du chef de l’Etat Denis Sassou-Nguesso, qui cumule désormais l’Emploi, la Formation qualifiante, la Jeunesse et les Sports, Nonault Arlette (Bassin du Congo, développement durable et Environnement) ou encore Babackas Ingrid (Intégration régionale, plan et économie).
Selon le journal de l’Afrique, la nouvelle équipe gouvernementale est dirigée par Makosso Collinet, le Premier ministre. Ce dernier a reçu pour consigne de mettre la nouvelle équipe au travail “sans délai”.