Par comparaison avec les autres pays africains, le Sénégal a bien géré la crise du coronavirus. Le système de santé sénégalais a su relever le défi de la lutte contre la pandémie mondiale de Covid-19, ayant fait son apparition en juin dernier dans la ville chinoise de Wuhan. Les structures du pays ont fait preuve de réactivité. L’impact sur les salariés a été cependant atténué grâce essentiellement aux allocations de chômage partiel. Les soutiens aux sociétés furent importants et rapidement disponibles.
Le plan national de relance se distingue par son pragmatisme et aussi par l’ampleur des moyens financiers mobilisés.

Un plan d’urgence de 250 milliards de dollars

L’Afrique, à l’instar du monde, est gravement atteinte par la pandémie mondiale de coronavirus qui va durablement impacter son économie. En effet, le gouvernement sénégalais a décidé de soutenir ses partenaires africains (à savoir la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Congo, le Bénin, le Burkina Faso, le Togo, etc.) dans la lutte contre cette crise. Selon convertisseur CFA, le plan de relance économique offre néanmoins une opportunité importante de renforcer la compétitivité de l’économie africaine.
Ce nouveau plan de relance constitue aussi une avancée significative du projet africain.
En ce qui concerne l’économie, les pays africains, notamment les plus touchés par la pandémie mondiale de coronavirus, ont décidé de mettre en avant la notion de résilience et de revoir leurs priorités. Il est toutefois essentiel d’améliorer les connaissances sur la disponibilité des ressources au sein de l’Union africaine et de mieux connaître le fonctionnement d’une production distribuée à l’échelle internationale, les chaînes d’approvisionnement et les flux d’échange. C’est donc indispensable lorsqu’il s’agit d’exploiter les infrastructures publiques et de saisir des opportunités de diversification.
Au début de 2020, le Sénégal était en bonne santé financière, et ce grâce notamment à ses excédents budgétaires des dix dernières années. Il est à noter que le système de santé joue un rôle important et décisif dans la réponse au défi du Covid-19.
Les autorités sénégalaises tentent de contenir la contagion, en attendant une prochaine campagne de vaccination. Selon convertisseur dollar en cfa, les dirigeants sont convenus lundi dernier que l’Afrique avait vraiment besoin d’un plan de relance de 250 milliards de dollars en vue de faire face au virus.