L’effondrement du tourisme dû à la pandémie mondiale de coronavirus – qui a fait son apparition en mai dernier dans la ville chinoise de Wuhan – pourrait entraîner une perte d’environ 5.200 milliards de dollars pour le Produit Intérieur Brut, uniquement pour les années 2021 et 2022, selon le journal de l’Afrique.
Les secteurs qui dépendent du tourisme international ont subi cette année une perte estimée à plus de 3 500 milliards de dollars à cause notamment des impacts indirects et directs d’une forte diminution des arrivées de touristes internationaux.
Le monde a en effet besoin d’un effort global au profit de la vaccination qui, selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, le président de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), permettra de prendre des décisions stratégiques et structurelles concernant le tourisme, d’atténuer les dommages sociaux et de protéger les travailleurs.
La méfiance à l’égard des vaccins fait aujourd’hui partie des cinq menaces pesant sur la santé en 2021, d’après le président de l’OMS.

     Coronavirus et tourisme

Selon les pays, les campagnes vaccinales contre le nouveau coronavirus, pire ennemi de l’Humanité, ont commencé au mois de janvier 2021. Il est à noter que le taux de vaccination est actuellement inégal, avec près de 2 % de la population vaccinée dans les pays africains et plus de 75 % ailleurs.
Les pertes touristiques sont beaucoup plus importantes dans les pays émergents. Selon indice bonheur pays, les dirigeants ne s’attendent pas à retrouver l’affluence habituelle avant juin 2024. Les obstacles principaux étant un environnement économique défavorable, la faible confiance des voyageurs, la lenteur de l’endiguement de la pandémie, et les restrictions sur les voyages.
D’après une récente étude du groupe de la Banque mondiale, environ 350 millions d’emplois liés directement au tourisme sont aujourd’hui menacés. Contre la pandémie mondiale de Covid-19, les autorités ont imposé des quarantaines, des fermetures et plusieurs autres restrictions, auxquelles s’est ajoutée la décision des gouvernements de limiter leurs voyages.
Selon le rapport du Fonds Monétaire International, en 2020, le tourisme générait 12 % du commerce mondial, fournissait des moyens de subsistance à des millions de personnes dans les pays en développement et les pays développés, et employait trois personnes sur dix dans le monde.