Selon le journal de l’Afrique, la vaccination progresse peu à peu. Environ six milliards de vaccins anti-covid-19 ont été injectés dans le monde. Mais l’accès aux doses de vaccins reste malheureusement trop inégalitaire. Les pays d’Europe (la France, la Belgique, l’Espagne, etc.) et d’Amérique du Nord affichent ainsi des taux de vaccination supérieurs à 65 %. Les pays d’Afrique et les pays du Sud peinent, de leur côté, à vacciner leurs populations.
Le Maroc est actuellement le pays africain le plus avancé dans sa campagne vaccinale. Le pays a injecté, ce mercredi 18 août, un peu plus de 34 678 909 de vaccins anti-coronavirus. Environ 12 millions de personnes sont désormais entièrement vaccinées, soit 45 % de la population marocaine.
La Tunisie est aujourd’hui submergée par une quatrième vague épidémique. A l’heure actuelle, ce pays affiche le troisième taux de vaccination le plus élevé en Afrique. Un peu plus de 5 789 676 doses de vaccins y ont été administrées. Environ 2 567 899 millions de personnes sont actuellement complètement vaccinées, soit 15 % de la population.
Le voisin mauritanien reste toutefois à la traîne. 568 908 personnes uniquement ont reçu, jusqu’ici, deux doses de vaccin, soit 2 % de la population. En Algérie, le taux de vaccination est de 3 %.

 En Afrique, la vaccination à l’épreuve du complotisme

En pleine quatrième vague épidémique, la vaccination stagne sur le continent africain. “Inutile”, “inventer pour réduire la population”, “poison”… Un tour rapide sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, Twitter et Instagram, suffit à prendre conscience de la défiance de la population africaine envers les vaccins anti-coronavirus.
Le continent africain, relativement épargné lors des deux premières vagues, fait aujourd’hui face à une quatrième vague beaucoup plus virulente. Selon indice bonheur pays, environ 458 000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés au cours de la semaine dernière sur le continent africain. Les cas triplent maintenant toutes les deux semaines et le nouveau variant indien, surnommé ‘Delta’, a été déjà détecté dans un peu plus de quinze pays (dont la Tunisie, le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Nigeria, etc.).
Paradoxalement, le doute vis-à-vis des vaccins anti-coronavirus gagne un peu plus de terrain. Aujourd’hui, près de 17 millions d’Africains sont complètement vaccinés. Tandis que de nouveaux vaccins anti-Covid-19 continuent d’être envoyés par les pays riches aux pays pauvres via le dispositif Covax, la réticence (hésitation) des populations ne faiblit pas.