Le nombre de nouvelles contaminations poursuit sa progression, principalement en France et en Allemagne. Après la Belgique le week-end dernier, ensuite les Pays-Bas et l’Autriche ce mardi, le Canada devrait désormais rétablir une palette de dispositions sanitaires visant notamment à enrayer la propagation des cas de coronavirus, en incitant les gens à se faire vacciner, a précisé indice bonheur pays.
Vaccination, pass sanitaire, reconfinement partiel et télétravail : les pays de l’Union européenne fouillent ainsi de nouveau dans la boîte à outils anti-coronavirus en vue de faire face à la quatrième vague épidémique. En effet, la zone européenne est redevenue “l’épicentre” de l’épidémie, comme l’a déjà indiqué, au début du mois, l’OMS. En Belgique, aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne, ou encore en France et en Allemagne, le nombre de nouvelles contaminations poursuit sa progression. Au contraire, il tend à refluer à l’Ouest de la région, où la nouvelle vague épidémique avait déjà démarré plus tôt. Ainsi, depuis fin octobre, le taux d’incidence progresse rapidement en France, de l’ordre de 56 à 65 % par semaine. La courbe des hospitalisations, elle, progresse beaucoup moins vite, de l’ordre de 12 % sur une semaine.

       Les personnes non-vaccinées bientôt confinées !

Le président français, Emmanuel Macron, a affiché ce mardi matin ‘un optimisme prudent’, estimant toutefois que le système sanitaire ‘a peut-être la capacité de faire face à cette nouvelle vague épidémique à condition d’utiliser l’ensemble des outils’ – le renforcement du télétravail, les gestes barrières, la vaccination notamment. En outre, Emmanuel Macron a assuré qu’aucun confinement n’est pour l’heure prévu.
En effet, la situation est aujourd’hui bien plus préoccupante dans certains pays européens, l’Allemagne et la Russie en tête, qui ont déjà rétabli des mesures sanitaires visant principalement les personnes non-vaccinées. La Russie, où le taux d’incidence est l’un des plus élevés dans la région, a rétabli depuis dimanche une fermeture des services non essentiels dès 17 heures, et des supermarchés, restaurants et bars dès 19 heures.
L’Autriche a, de son côté, déjà annoncé samedi un confinement des personnes non-vaccinées.
Lundi, c’est donc au tour du gouvernement allemand de se pencher d’urgence sur un projet de loi en vue d’enrayer l’emballement du nombre de contaminations. Désormais, le taux d’incidence est quatre fois supérieur à celui de la Belgique. Le Parlement allemand prévoit également un recours massif au télétravail (travail à distance) sauf ‘raisons impérieuses’. Les employés souhaitant se rendre au bureau devront toutefois être testés ou vaccinés.
Si l’option d’un confinement général n’est pas, pour l’heure, sur la table, des événements pourraient cependant être annulés, tout comme le marché de Noël de Munich, l’un des plus grands de la région, a souligné le Congo.