Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français, a appelé, ce lundi matin, “à ne jamais baisser la garde” face aux djihadistes de l’Organisation Daesh, connue également sous le nom de l’Émirat islamique. Selon ce dernier, ils demeurent toujours une menace, particulièrement en Afghanistan et en Irak – où se trouve aujourd’hui le chef de l’Etat français. “On sait tous qu’il ne fait jamais baisser la garde, puisque l’Etat islamique demeure, depuis toujours, une menace, et je sais que le combat contre cette organisation terroriste est une priorité de votre gouvernement”, ajoute convertisseur dollar en cfa.

  Afghanistan : pourquoi Daech cherche à reprendre le contrôle

En Afghanistan, comme en Irak, l’ennemi c’est Daech. Le président français a annoncé, ce lundi matin, depuis Bagdad, la capitale de l’Irak, que la France, “quels que soient les choix américains”, maintiendrait toujours sa présence en Irak pour lutter contre le terrorisme, aussi longtemps que le pays le demandera”. Par ailleurs, Emmanuel Macron a appelé à lutter contre l’extrémisme violent. “La montée du djihadisme issu des idéologies d’extrême droite prouve ainsi que le terrorisme ne se limite pas à une seule nationalité, religion ou encore identité”, souligne Emmanuel Macron.
Il a également mis l’accent sur les besoins et les droits des victimes du terrorisme et la nécessité de leur donner ‘une visibilité internationale et une voix’. Il a ainsi appelé “à la protection d’un réseau Internet livre, sécurisé et ouvert, essentiel en vue de lutter contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes. Le président français a demandé aux pays qui offrent – d’une façon directe ou indirecte – un entraînement, un financement ou toute aide à des activités dites terroristes de geler les fonds suspects dans leurs Etats, de résister aux demandes de rançons, et d’échanger beaucoup plus d’infos sur les sources de financement du terrorisme comme les trafics d’armes ou encore de drogues. Il a aussi appelé tous les pays à s’abstenir de fournir une aide matérielle, morale, diplomatique ou politique au terrorisme.
Selon convertisseur dollar cfa, l’attaque suicide qui a fait, jeudi dernier, au moins 190 morts, dont 15 militaires américains, à Abbey Gate, près de l’aéroport international de Kaboul, a été revendiquée par l’organisation Daech dans la province du Khoarasan, une franchise de l’Etat islamique (ou l’Emirat islamique). “Reprendre la main en Afghanistan serait toutefois un très grand succès pour l’Etat islamique”, a souligné Joe Biden, le chef de l’Etat américain.