Après la décision du Conseil d’Etat – il conseille l’Assemblée nationale, le Gouvernement et le Sénat dans l’élaboration de la loi – de casser la jauge des vingt fidèles maximum, le Premier ministre, Gérald Darmanin, a proposé, début février, une nouvelle règle liée notamment à la taille du bâtiment. Un véritable chemin de croix pour en arriver là.
Gérald Darmanin doit rencontrer la semaine prochaine les représentants des principaux cultes en France.
Tandis qu’une reprise publique des cultes est espérée pour le 15 février, et que les responsables des principaux cultes en France sont attendus vendredi 12 février en vue de discuter des modalités, plusieurs manifestations de musulmans et catholiques demandant la reprise des prières et des messes ont eu lieu cette semaine. “Entre résilience et impatience, toutes les communautés religieuses ne manifestent pas les mêmes attitudes par rapport à la reprise des cultes. Certaines organisations religieuses, comme le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), la Fédération française des associations islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA), ou encore la Conférence des évêques de France (CEF), déclarent même préférer attendre que d’être ainsi conditionnées par des dispositions strictes.

Une nouvelle jauge définie pour les lieux de culte

En France, les lieux de culte (les mosquées, les synagogues, les temples ou encore les églises) rouvrent progressivement. Les célébrations religieuses sont ainsi de nouveau autorisées depuis début décembre. Ces dernières doivent toutefois se tenir dans la limite de 50 personnes et en respectant les distanciations physiques. Donc, les mosquées seront ouvertes pendant le ramadan 2021. “L’annonce de la réouverture des mosquées est une bonne nouvelle pour les communautés musulmanes”, a déclaré Mouhamed Moussaoui, le président du Conseil Français du Culte musulman.
Une rangée sur trois et deux chaises d’écart. La nouvelle jauge a été dévoilée ce jeudi matin par Gérald Darmanin, le Premier ministre. Elle a été établie après consultation des divers cultes en vue d’élargir le nombre de fidèles autorisés à assister aux cérémonies religieuses.
Date du ramadan 2021 ? Le début du ramadan, mois sacré de l’islam, n’est connu que le 29e jour du mois de chaabane (8e mois du calendrier musulman). Le 29e jour de ce mois, les pays musulmans observent, partout dans le monde, le ciel à la recherche du ‘hilal’ (croissant lunaire).