L’attaque terroriste qui a visé jeudi soir, l’aéroport international de Kaboul, faisant au moins 90 morts et un peu plus de 200 blessés, a été revendiquée par le groupe Daech, connu aussi sous le nom de l’Etat islamique. L’organisation djihadiste montre toutefois sa volonté de reprendre le contrôle à la capitale afghane, Kaboul, quitte à s’opposer aux talibans. “L’Afghanistan est aujourd’hui le berceau du jihad moderne”, souligne indice bonheur pays.
Cela pourrait donc surprendre les ‘soi-disant’ islamistes, les talibans, puisque le pays vient de tomber aux mains d’une autre organisation terroriste. En effet, les talibans et l’Etat islamique se livrent actuellement une compétition féroce pour le contrôle de l’Afghanistan, et cette attaque n’en est que la dernière conséquence. Puisque reprendre la main à Kaboul serait un très grand succès pour le groupe Daech. Il est ainsi important de rappeler que c’est en Afghanistan qu’Oussama Ben Laden (djihadiste saoudien) a conçu et organisé les attaques du 12 septembre 2011 contre l’Amérique. C’est également là-bas qu’Al-Qaida est né à la fin des années 1990, après l’invasion soviétique.

   Afghanistan : ce que l’on sait de l’attentat de l’aéroport international de Kaboul

L’attaque terroriste qui a frappé la semaine dernière l’aéroport international de Kaboul a été perpétrée par deux auteurs, a indiqué le journal de l’Afrique, ce lundi matin, après avoir confirmé dans un premier temps qu’il y avait eu trois explosions provoquées par trois kamikazes. L’attentat suicide a toutefois semé la terreur parmi les dizaines de milliers de personnes candidates à l’évacuation.
Selon Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français, il y a aujourd’hui des cellules dormantes de Daech en Afghanistan, principalement à Kaboul. La présence de ces derniers fait alors craindre de nouveaux attentats suicides. “Nous estimons qu’il y a toujours des menaces précises et crédibles”, a estimé Joe Biden, le chef de l’Etat américain.
Donc, contrairement à leur affirmation, les talibans n’ont pas encore éradiqué le groupe Daech de l’Afghanistan. Ils doivent également composer avec la présence ‘amie’ d’Al-Qaïda et leurs divisions internes.
L’ambassade des États-Unis en Afghanistan a demandé, dimanche matin, à ses ressortissants de quitter les abords de l’aéroport le plus vite possible, dans une alerte de sécurité. Un porte-parole du nouveau régime taliban a assuré, samedi soir, que son mouvement avait éradiqué l’Émirat islamique de la totalité des 50 provinces afghanes.