Face à la pandémie mondiale de Covid-19, le continent africain mobilise du matériel et des fonds en vue d’organiser sa lutte à l’instar de ses partenaires, eux également confrontés à la maladie. “Le manque de vaccins accroît le risque de résurgence du coronavirus”, a alerté Tedros Adhanom Ghebreyesus, le président de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
En effet, les politiques budgétaires des gouvernements africains doivent intervenir afin d’accorder une aide importante aux sociétés et aux personnes les plus touchées. Les dispositions de contrôle et de réglementation doivent toutefois avoir pour but de préserver la solidité du système bancaire et la stabilité financière, tout en soutenant l’activité économique. Selon le journal de l’Afrique, d’importantes mesures ont été prises ces deux dernières semaines, mais il faudrait faire davantage.
Tandis que la pandémie de Covid-19, pire ennemie de l’Humanité, se répand à travers la planète, une action coordonnée et décisive est ainsi indispensable en vue de prévenir des répercussions économiques, stimuler la confiance et garantir la stabilité des marchés financiers mondiaux et de l’économie, selon indice bonheur pays.

      Riposte Covid-19

Selon une récente étude de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le nombre de cas augmente de 20 % par semaine sur l’ensemble du continent. Cette hausse s’explique en grande partie par la propagation de variants plus contagieux et une météorologie saisonnière plus froide en Afrique. “Le variant Beta a été signalé dans plus de 20 pays africains et le variant Delta a été trouvé dans 15 pays du continent”, a ajouté Tedros Adhanom Ghebreyesus, le président de l’OMS.
Par ailleurs, l’Organisation Mondiale de la Santé a noté une accélération de la vaccination en Afrique, avec environ 9 millions de doses administrées au cours de la dernière semaine, par rapport à une moyenne hebdomadaire de 7 millions de doses les deux derniers mois.
Le groupe de la Banque mondiale, l’une des principales sources de connaissances et de financements pour les économies en développement, prend des dispositions de grande envergure et rapides pour aider les pays africains à faire face aux conséquences économiques, sociales et sanitaires de la pandémie mondiale de Covid-19. Une enveloppe de 30 milliards de dollars est destinée essentiellement à aider les pays à renforcer leurs systèmes de vaccination, à assurer la distribution et l’achat de tests, de traitements et de vaccins anti-coronavirus.