“A long terme, l’accès inégal aux doses de vaccin pourrait compromettre la sortie de crise”, souligne le convertisseur dollar en cfa.
Face au nouveau coronavirus, les pays riches aperçoivent le bout du tunnel. Mais plusieurs pays du continent africain, d’Amérique latine et d’Asie restent encore à la traîne des progrès accomplis grâce principalement à la vaccination.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, environ 350 millions de doses de vaccins ont été administrées dans le monde. En effet, en vue de faire face au nouveau coronavirus, ayant tué plus de 10 millions de personnes dans le monde, les pouvoirs publics comptent plus que jamais sur la vaccination, qui accélère aujourd’hui, mais révèle également les disparités entre pays pauvres et riches. “Il aura fallu moins d’un mois, depuis le 15 juillet, pour tripler le nombre de vaccins injectés : au 1er juillet 2021, environ 452.365.789 doses avaient ainsi été administrées dans un peu plus de 110 pays”, a précisé le patron de l’Organisation Mondiale de la Santé.
Par ailleurs, ces chiffres sont sous-estimés, puisque trois grands pays, la Russie, les États-Unis et la Chine, n’ont pas encore communiqué leurs nouvelles données. Mais il révèle également une sur-représentation des économies émergentes et développées : un peu plus de 39 % des doses ont été administrées dans les pays du G7 (regroupement informel de sept économies avancées du monde), qui n’hébergent toutefois que 15 % de la population mondiale.

       Le G7 va donner deux milliards de doses de vaccin aux pays pauvres

Les dirigeants du G7 (à savoir l’Union européenne, le Royaume-Uni, le Japon, l’Italie, la France, les États-Unis, l’Allemagne et le Canada) se sont engagés, lundi dernier, à partager une partie de ces doses avec les pays à revenu faible et intermédiaire. Ils ont également annoncé plus que tripler leur aide collective à la vaccination, à 9 milliards de dollars, principalement par le dispositif Covax, une initiative mise en place en début février 2021 par l’OMS.
Emmanuel Macron, le président français, a proposé que les États-Unis et les pays de l’Union européenne livrent “dans les plus brefs délais” plus de 15 millions de vaccins anti-coronavirus au continent africain pour que la région puisse vacciner au moins ses 8 millions de soignants.
Le Sénégal invite ainsi les pays riches à donner des vaccins anti-coronavirus aux pays à faibles revenus. La société pharmaceutique ‘Pfizer’ s’est engagée à mettre à disposition du dispositif Covax (une initiative mise en place en janvier 2021 par l’organisation onusienne pour aider les pays à revenu faible à vacciner leur population et lutter contre l’inégalité vaccinale) environ deux milliards de doses de son vaccin candidat.