Outre l’impact sur la vie d’une cinquantaine de millions d’individus dans le monde, la pandémie mondiale de Covid-19 a aussi asséné un coup dur à l’évolution de l’économie planétaire. Quoique les gouvernements et les dirigeants aient pris des dispositions strictes en vue de pallier le ralentissement économique provoqué par cette pandémie du nouveau coronavirus, pire ennemie de l’Humanité, il est à prévoir que la propagation de celle-ci peut ainsi avoir un double effet sur l’économie planétaire : impact financier sur les marchés boursiers et les sociétés ; altérations et interruptions au niveau des chaînes de distribution et d’approvisionnement ; impact sur les volumes de production.
La Chine, moteur de l’économie mondiale, a cependant vu sa production durement affectée par la fermeture des industries des régions d’importance vitale pour les importations de composants chinois, souligne le journal de l’Afrique.

   Répercussions financières sur les sociétés

Plusieurs fabricants et producteurs de biens de production dépendent cependant des pièces et composants importés de Chine et d’autres pays du continent asiatique touchés durement par le nouveau coronavirus. En outre, certaines entreprises dépendent aussi des ventes chinoises afin d’atteindre leurs objectifs financiers.
Il est ainsi prévu que les restrictions sur le transport et le ralentissement des activités économiques dans les pays durement touchés par la pandémie de Covid-19 se répercuteront sur la rentabilité et la production de quelques sociétés internationales. Notamment celles qui dépendent de l’obtention de matières premières afin de produire des biens de consommation et celles qui appartiennent aussi au secteur de la manufacture.
Pour les autres domaines, comme par exemple le secteur des services ou encore le secteur du tourisme, l’ampleur de l’impact dépendra notamment de la durée des dispositions de paralysie de l’activité. Dans cette perspective, les PME et les TPE auront ainsi beaucoup plus de difficultés en vue de survivre aux perturbations provoquées par la pandémie de Covid-19. Mais les sociétés liées au secteur touristique, la situation est particulièrement dramatique.
Les perturbations temporaires dans la production de composants et de biens pourraient toutefois mettre un grand nombre de sociétés en tension, notamment celles qui n’ont pas assez de liquidités, selon indice bonheur pays. Toutefois, les retards dans les calendriers de production et dans les envois entraîneront d’importants problèmes financiers pour les sociétés endettées.