À l’approche du mois de Ramadan 2021, qui devra débuter le 13 avril prochain, pour se terminer aux alentours du 13 mai prochain, le Conseil français du culte musulman appelle les responsables de mosquées ainsi que les responsables du Conseil régional du culte musulman et du Conseil départemental du culte musulman, à prendre toutes les mesures préventives mises en place par le gouvernement à la fois pour lutter contre la maladie ainsi que le dispositif Vigipirate.

Le dispositif Vigipirate

Avec l’arrivée imminente du mois de jeûne, le Conseil français du culte musulman a invité les fidèles de la communauté musulmane de veiller au respect des mesures sanitaires ainsi que les dispositifs Vigipirate.
Selon ce dispositif mis en place par le gouvernement, il est important de limiter le nombre des accès aux lieux de culte tout en autorisant l’évacuation des prieurs en cas de besoin. En effet, afin d’éviter le risque de panique général lors d’un incendie, il est indispensable que les portes de sortie doivent s’ouvrir plus aisément depuis l’intérieur.

En outre, il est essentiel de faire preuve de vigilance lors de l’entrée aux mosquées afin de veiller à respecter la distanciation sociale, en prenant l’attention qu’il faut en stationnant devant le lieu de culte.
Par ailleurs, les pouvoirs publics ont annoncé au Conseil français du culte musulman que des forces de sécurité seront mobilisées afin de sécuriser les lieux de culte musulman durant le mois de jeûne 2021.

Respect des mesures sanitaires

Alors que la date du début du mois de ramadan 2021 serait pour le 13 avril prochain, l’institution a tenu à appeler les fidèles à respecter les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement comme le couvre feu sanitaire.
En effet, dans ce cadre, le président du Conseil français du culte musulman a appelé à respecter les mesures de distanciation physique tout en veillant de pratiquer les gestes barrières dont le port obligatoire du masque, l’usage de tapis personnel et l’utilisation du gel hydroalcoolique lors de l’entrée et de la sortie des mosquées.

Le Conseil a insisté pour rappeler les horaires du couvre feu qui a été mis en place par les autorités dès le mois de mars dans les différents départements de l’hexagone. Selon l’horaire du couvre feu seul deux prières obligatoires pourraient être réalisées dans la mosquée, la prière de Dhuhr et Asr.