Richard Orlinski (actif depuis 2003) est l’un des artistes contemporains français les mieux vendus dans le monde. Il est célèbre depuis plus de quinze ans pour ses sculptures à l’allure iconique. Ses sculptures (Pac-Man, Superman, King Kong, Panthère, crocodile, cheval, etc.) reprennent un vocabulaire visuel issu de la pop-culture. Des sculptures se révélant sublimer la réalité, une réalité exprimée dans la vivacité. Représentant aussi bien les icônes de la culture populaire (Pac-Man, Superman, Mickey, etc.) que les animaux sauvages (Lion, panthère, crocodile, ours polaire, etc.), l’artiste contemporain français travaille dans une logique de séries. Les sculptures de Richard, se déclinant en matériaux divers, comme l’or, le marbre, le verre, le bronze doré, l’aluminium ou encore l’inox, sont produites par un atelier composé d’une cinquantaine d’artisans.

D’après Artprice (une société française de cotation du marché de l’art sur Internet, et de vente d’œuvres d’art en ligne), Richard Orlinski est l’un des artistes français les plus vendus dans le monde. La cote de ses sculptures n’a donc cessé d’augmenter depuis le début de sa carrière artistique. L’ascension fulgurante est particulièrement due à ses nombreux partenariats avec des marques prestigieuses, comme l’orfèvrerie Christofle, la cristallerie Daum ou encore Hublot, ainsi qu’à l’engouement d’un nombre grandissant d’amateurs, issus du milieu du show-business. “Je suis convaincu que l’art est universel. Celui-ci doit s’inscrire dans le quotidien de tout un chacun”, a ajouté le sculpteur.

Art contemporain : un business lucratif

L’art contemporain est en train de perdre, aujourd’hui, son âme et sa liberté, sous l’effet de son recyclage en vitrine de luxe. Le silence du milieu, entre omerta et embarras, exprimant l’impasse (situation sans issue) d’un univers prêt pour compenser le désengagement financier des établissements publics. De grands collectionneurs, administrations et mécènes sont complices pour fabriquer la cote des œuvres et tirer ainsi les prix vers d’hallucinants sommets.
Les sculptures de Richard Orlinski, l’artiste contemporain le mieux vendu dans le monde, présentent à ce jour des prix d’achat exceptionnels, tels qu’en témoignent les résultats récents en vente aux enchères. Les prix d’achat sont généralement liés aux matériaux utilisés (or, aluminium, bronze doré, inox, etc.) et au format de la sculpture. Il est important de souligner que les sculptures ‘tigres’ d’Orlinski sont rares et très prisées sur le marché. Celles-ci sont conçues en 2 formats, l’un de 520, l’autre de 210. Pour le premier, comptez sur un prix d’achat et une estimation autour de 780 000 euros. Le second, sa valeur peut s’envoler si la sculpture est composée de matériaux très luxueux.