Najla Bouden Romdhan, chargée par Kais Saied, le président tunisien, de former un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais, sera la toute première femme à occuper ce poste en Tunisie.
“Une première. Une femme va diriger le gouvernement en Tunisie. Le chef de l’Etat tunisien a chargé madame Bouden de former un nouveau gouvernement aussi rapidement que possible”, a souligné le site web. Le 25 juillet dernier, après plus de six mois de blocage politique, Kais Saied s’est octroyé le pouvoir judiciaire, avait gelé le Parlement (l’Assemblée des Représentants du Peuple) et limogé le précédent cabinet.
Les pouvoirs octroyés au Premier ministre ont toutefois été amoindris considérablement par les “dispositions particulières” adoptées, le 15 septembre dernier, par le président, qui suspendent l’application de chapitres-clés de la Constitution. Kais Saied préside désormais lui-même le conseil des ministres – le temps de mener une palette de réformes politiques.
La nouvelle cheffe du gouvernement, originaire de Kairouan, est inconnue du grand public. Elle est scientifique de formation, et plus précisément professeur de l’enseignement supérieur et ingénieur en géologie.

 “Un hommage à la femme tunisienne”

Depuis la présidence du zaim Habib Bourguiba, la Tunisie est considérée comme étant le pays du monde arabe, en particulier du Maghreb, à l’avant-garde pour l’émancipation des femmes. En effet, Bourguiba, surnommé le libérateur de la femme tunisienne, leur avait émogé, en octobre 1956, un code de statut personnel. Celui-ci autorise le divorce, interdit la répudiation et la polygamie. Selon le journal de l’Afrique, Kais Saied se met dans les pas du Habib Bourguiba. Cependant, le président tunisien avait été sévèrement critiqué pendant la campagne électorale de 2019, ayant mené à son élection surprise, pour son opposition à une loi permettant l’égalité entre femmes et hommes dans l’héritage.
“La femme est aujourd’hui capable de diriger avec succès de la même façon que l’homme. On est actuellement face à une responsabilité historique ! Une femme Premier ministre pour la toute première fois. C’est une reconnaissance envers toutes les femmes tunisiennes et un très grand honneur pour notre pays”, a déclaré Saied. Il a également nommé une autre femme, Khaoula Ben Ahmed, en tant que directrice de cabinet, faisant d’elle sa plus proche et plus puissante conseillère.